Allaitement maternel

L’ALLAITEMENT MATERNEL : UN GESTE NATUREL ENVERS SON BÉBÉ

Le nombre de mères qui décident d’allaiter leur bébé à l'hôpital atteint des sommets en Montérégie : 90 % des nouveau-nés se voient offrir le lait maternel durant leurs premiers jours de vie. Les bienfaits de l’allaitement maternel sont abordés dès les rencontres prénatales. Après l’accouchement, les intervenantes en périnatalité encouragent et aident les nouvelles mères à allaiter leur bébé. Les mères peuvent garder leur bébé dans leur chambre pendant tout le séjour à l’hôpital. Cette cohabitation mère-enfant contribue au succès de l’allaitement et à la création d’un sentiment d’attachement mère-enfant essentiel au développement optimal du nourrisson.

Bébés allaités trop peu longtemps

L’Organisation mondiale de la Santé recommande qu’un enfant soit nourri exclusivement de lait maternel pendant les six premiers mois de sa vie et qu’il soit allaité jusqu’à deux ans ou au-delà, avec l’ajout d’aliments complémentaires appropriés. Plus l’enfant est allaité longtemps de façon exclusive, plus il est protégé contre plusieurs maladies. Les mères prennent toutefois la décision d’abréger ou de poursuivre l’allaitement en fonction de leur réalité.

Selon les données d’une enquête réalisée en 2006 par l’Institut de la statistique du Québec, 85 % des nouveau-nés du Québec sont allaités lors du séjour en maternité. Par ailleurs, plus les enfants vieillissent, moins ils sont nombreux à être allaités. À l’âge de six mois, seulement 47 % des petits Québécois bénéficient encore du lait maternel. La Montérégie suit cette tendance à ne pas allaiter son enfant ou à mettre fin à l’allaitement précocement, avec un taux de 43 % pour ce groupe d’âge.

Le meilleur aliment pour les nourrissons

Le lait maternel est parfaitement adapté aux besoins du bébé qui changent beaucoup au cours des premières semaines de vie. Il contient des éléments qui protègent la santé du bébé et qui sont impossibles à reproduire en laboratoire. Bien que les préparations commerciales pour nourrissons constituent un substitut acceptable au lait maternel pour répondre aux besoins de l’enfant, elles ne sont aucunement l’équivalent du lait maternel.

Les bébés allaités sont moins souvent malades. Ils ont moins d’otites, de maladies respiratoires, de gastro-entérites et sont deux fois moins hospitalisés. L’allaitement les protégerait aussi contre les allergies, le syndrome de la mort subite du nourrisson, le diabète insulinodépendant, la maladie de Crohn et certains types de cancer. Allaiter est aussi bénéfique pour la santé des mères. Les femmes qui allaitent ont moins de risques d’hémorragies post-accouchement, de cancer du sein ou des ovaires. Et surtout, le lien étroit et intime qui s’établit entre la mère et l’enfant pendant l’allaitement procure au bébé un sentiment de sécurité et de confort nécessaire à son bien-être.

Du soutien pour les nouvelles mamans

L’Initiative des amis des bébés est une référence partout dans le monde. Les établissements de santé et de services sociaux qui l'implantent accompagnent les mères dans les décisions qu’elles ont à prendre sur l’alimentation de leur bébé, tout en leur offrant des services de qualité adaptés à leurs besoins. Ils s’engagent ainsi à promouvoir les pratiques favorables à l’allaitement, tant dans les unités de maternité que dans les services de suivi prénatal et postnatal. Cette initiative vise à supporter toutes les femmes, incluant celles qui ont décidé de ne pas allaiter ou celles qui vivent des difficultés dans leur allaitement.

La Montérégie est la région où l’on retrouve le plus d’établissements certifiés « Amis des bébés » au Québec, c’est-à-dire des établissements qui ont répondu aux critères de qualité fixés par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Les établissements certifiés sont : l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins et le CLSC La Pommeraie, l’Hôpital Anna-Laberge, le CLSC Vaudreuil-Soulanges, le CLSC Samuel-de-Champlain, le CLSC-CHSLD des Patriotes, le CLSC de la Haute-Yamaska et le CLSC des Seigneuries.

Les Montérégiennes peuvent aussi compter sur l’aide des marraines d’allaitement rattachées à une vingtaine de groupes d’entraide à l’allaitement dans la région.

Pour faciliter l’allaitement maternel

L’allaitement maternel est la suite naturelle et physiologique de la grossesse et de l’accouchement. Bien qu’allaiter son enfant soit un acte naturel, un apprentissage est nécessaire pour que l’allaitement démarre adéquatement et qu’il soit une source de plaisir.

Des éléments qui peuvent faire toute la différence :

  • S’informer sur l’allaitement durant la grossesse aide la future mère à prendre une décision éclairée sur l’alimentation de son bébé et à renforcer sa confiance en sa capacité d’allaiter.
  • Avoir le bébé en contact peau à peau immédiatement à la naissance offre le calme, la chaleur, la sécurité dont le bébé a besoin en plus de le stimuler à téter.
  • Aider le bébé à prendre le sein dès qu’il commence à le chercher, idéalement dans la première heure suivant sa naissance, au moment où il est généralement plus alerte.
  • Cohabiter jour et nuit permet à la mère de faire le contact peau à peau et d’apprendre à mieux connaître son bébé, à l’observer et à reconnaître les signes démontrant qu’il est prêt à téter.
  • Allaiter à la demande, selon la faim du bébé : au début, des tétées fréquentes (de 8 à 12 fois par jour) stimulent les seins à produire du lait.
  • S’assurer que le bébé prend bien le sein et qu’il tète efficacement : cela lui permet d’obtenir facilement son lait.
  • Éviter d’offrir une tétine avant 4 à 6 semaines et allaiter exclusivement (sans donner un autre lait ou des aliments complémentaires) avant six mois favorisent une bonne production de lait et permet au bébé de mieux profiter des bienfaits du lait maternel.
  • Rechercher le soutien de son entourage (conjoint, famille, amis) ou de la communauté (groupe d’entraide à l’allaitement, CSSS) afin de vivre une expérience positive et d’atteindre ses objectifs d’allaitement.

Pour en savoir plus

Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans

Ministère de la Santé et des Services sociaux : les règles d'or d'un allaitement heureux

Ligue La Leche
1 866 255-2483 (1 866 ALLAITER) ou www.allaitement.ca

Fédération québécoise Nourri-Source

Association québécoise des consultantes en lactation (IBCLC)

Services Québec : problèmes d’allaitement

Contacter le CSSS ou les groupes d’entraide à l’allaitement de votre territoire (www.santemonteregie.qc.ca)

Trouver un service

Carte du réseau de la montérégie 

Voir la
carte

Carte du réseau de la montérégie 

Voir la
carte

Appelez info-santé