Avis et communiqués

Avril : Un mois pour découvrir les multiples visages de l’autisme

Organisé chaque année, le Mois de l’autisme a pour objectif de sensibiliser la population aux problématiques et aux développements qui concernent l’autisme et ses différentes formes. Le CISSS de la Montérégie-Ouest se joint à la Fédération québécoise de l’autisme (FAQ) et tous les organismes qui s’impliquent pour la cause afin de conscientiser les Québécois et Québécoises sur la réalité des personnes autistes et leur famille.

Ce mois de l’autisme vise également à :

  • encourager et soutenir, à l’échelle provinciale, toute activité de promotion pour l’intégration sociale, la recherche, le développement et la qualité des services;
  • sensibiliser les instances gouvernementales et les professionnels à la spécificité des besoins des personnes autistes;
  • défendre et promouvoir les intérêts des personnes et des familles touchées par l’autisme.

Comment le mois de l’autisme est-il célébré?

Depuis décembre 2007, le 2 avril a été déclaré Journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme par l’Organisation des Nations Unies. Chaque année, cette journée vise à sensibiliser le grand public aux besoins des personnes autistes et de leurs familles. Pour l’occasion, le Québec illumine en bleu ses monuments célèbres et ses habitants se vêtissent de bleu afin de sensibiliser la population au sujet de l’autisme.

Pourquoi en bleu ? Le bleu est une couleur calmante, apaisante, réconfortante. De plus, le bleu symbolise la prévalence de l’autisme chez les garçons - Source : Fédération québécoise de l’autisme (FAQ).

En Montérégie, de nombreuses activités et de sensibilisation et des ateliers sont organisées par Autisme Montérégie. Des groupes de soutien de parents d’enfants et d’adolescents ayant un TSA ont lieu durant le mois. L’inscription à ces groupes est gratuite. Tous les détails sur le site de Autisme Montérégie.

Qu’est-ce que l’autisme?


La personne ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) présente un désordre neurologique caractérisé par une distorsion de son développement global dans trois aspects du fonctionnement :

  • les interactions sociales (incapacité à établir des relations avec les pairs, manque de réciprocité sociale et émotionnelle);
  • la communication verbale et non verbale (retard ou absence du développement du langage et incapacité à engager et soutenir une conversation chez la personne verbale);
  • les comportements et intérêts qui sont répétitifs, stéréotypés et restreints (présence d’habitudes et de rituels spécifiques non fonctionnels et inflexibles, maniérismes moteurs stéréotypés et répétitifs).

Le TSA est souvent envisagé chez le jeune enfant qui présente des déficits importants sur les plans cognitif, social, affectif, intellectuel, sensoriel et en matière d’acquisition du langage. La personne ayant un TSA a des capacités d’apprentissage lorsqu’on lui fournit les outils ajustés à sa condition. Pour connaître le taux de prévalence du TSA, prenez connaissance du dernier bulletin Le Périscope produit par la Direction de la santé publique de la Montérégie.

Différent. Mais tout aussi compétent/passionnée

Trouver un service

Carte du réseau de la montérégie 

Voir la
carte

La Montérégie

3 CISSS +
9 réseaux locaux de services

Carte du réseau de la montérégie
Appelez info-santé