Des employés répondent à l’appel pour prêter main forte sur le terrain

CISSS de la Montérégie-Ouest

La COVID-19 aura bousculé le train-train quotidien de plusieurs personnes. Notre personnel n’a pas été épargné : plusieurs ont dû mettre sur pause leurs tâches habituelles pour se plonger dans un travail qui leur était pratiquement inconnu. C’est le cas de centaines d’employés du CISSS de la Montérégie-Ouest, dont plusieurs membres de la direction Projet Hôpital Vaudreuil-Soulanges (DPHVS). Certains nous ont partagé leur expérience des dernières semaines.

Alors qu’on mentionne un accueil exceptionnel et une orientation extraordinaire dans certains milieux, d’autres doivent composer avec un contexte plus difficile, où la résilience, la débrouillardise et la bienveillance prennent tout leur sens. C’est une situation sans précédent, où la capacité d’adaptation des individus est mise à rude épreuve.

Pour ces professionnels qui excellent dans leurs fonctions habituelles, se retrouver au chevet de patients, souvent des clientèles lourdes, est bien loin de leur quotidien. Malgré la formation et les mises à niveau reçues en amont, « les tâches sont pour la plupart nouvelles ou n’ont jamais été exercées durant mes années de pratique, et ce n’est pas toujours facile », mentionne Nathalie Thauvette, conseillère en soins infirmiers à la DPHVS. « Il y a des expériences auxquelles on ne s’habitue pas, comme la veillée d’une résidente avant son décès, mais aussi des lueurs d’espoir auxquelles on s’accroche, comme le sourire d’un des résidents qui m’accueille chaque soir », ajoute-t-elle.

« Je ne suis pas dans ma zone de confort quand je quitte la maison en ne sachant pas ce qui m’attend. Malgré tout, il y a de beaux moments avec le personnel qui y travaille et les usagers, et plusieurs améliorations dans l’organisation du travail sont apportées de façon régulière. » – Nathalie Dulude, conseillère en soins infirmiers à la DPHVS.

 
Anges gardiens
Carole Lalande et Nathalie Thauvette

 

Anges gardiens
Nathalie Dulude
Anges gardiens
Nancy Leduc et Marie-France Castonguay
 

Plusieurs employés sont en poste actuellement au site non-traditionnel de l’Hôtel Plaza qui héberge des résidents atteints de la COVID-19. « Malgré de longues heures de travail, des situations ambiguës à gérer jour après jour, et des urgences qui surviennent, d’autres moments sont plus réjouissants, comme la guérison de certains résidents, les moments cocasses entre les membres de l’équipe et les fous rires faciles, étant donné la fatigue ressentie. Cela est sans compter le soutien indéniable du reste de l’équipe du Projet Hôpital Vaudreuil-Soulanges », témoignent Marie-France Castonguay et Nancy Leduc, respectivement agente administrative et technicienne de direction à la DPHVS habituellement.

D’autres contribuent à la mise en place et au déroulement des cliniques de dépistage. C’est le cas de Karine Valade, agente administrative en vaccination scolaire, qui est fière de son parcours et des apprentissages qu’elle a faits. Nous vous invitons à écouter son témoignage. C’est par ici!

Facebook en direct
Yves Masse, PDG, rencontre Karine Valade, agente administrative
 

Ces témoignages sont le reflet de plusieurs autres employés du CISSS de la Montérégie-Ouest, qui sont appelés à contribuer sur le terrain en apportant une aide significative dans cette crise sanitaire.

Vous pouvez être fiers de faire une différence dans le quotidien des personnes les plus vulnérables de la société, à l’heure de la COVID-19!

Encourageons-les à garder espoir… Santé, force et courage pour la suite!

 

***

Je m'abonne à espacePROJETS pour rester informé!

Nos fidèles abonnés à espacePROJETS ont lu cet article dans leur cyberlettre du 4 juin 2020. Restez branchés sur le projet vous aussi et abonnez-vous à la cyberlettre trimestrielle. C'est par ici!