Avis et communiqués

La maladie de Lyme plus présente que jamais en Montérégie

Longueuil, le 20 juin 2018 – La maladie de Lyme gagne du terrain en Montérégie. L’an dernier, le nombre de cas a pratiquement doublé comparativement à 2016, passant de 56 à 102. La maladie s’étend sur le territoire et elle est désormais présente partout en Montérégie. Au Québec, le tiers des personnes atteintes sont des Montérégiens.

Les tiques infectées, qui transmettent la maladie de Lyme à l’humain, sont bien implantées au sud de la région depuis 2013. Les changements climatiques amènent les tiques à étendre leur territoire et à s’établir de plus en plus au nord de la Montérégie. Actuellement, 122 des 147 municipalités de la Montérégie sont considérées à risque élevé d’exposition aux tiques.

« Même si la maladie est de plus en plus présente, il faut continuer à pratiquer des activités extérieures dans les boisés, les herbes hautes et les jardins situés à proximité des boisés, là où les tiques sont présentes. Mais il faut adapter nos comportements à cette nouvelle réalité : rester dans les sentiers, utiliser un chasse-moustiques, examiner son corps après une activité extérieure et retirer rapidement les tiques », fait valoir Dre Julie Loslier, directrice de santé publique de la Montérégie.

 
Une maladie qui se traite bien

Le premier signe de la maladie de Lyme est une rougeur sur la peau qui s’étend sur 5 cm ou plus. Les autres symptômes les plus courants sont : de la fatigue, de la fièvre et des douleurs musculaires ou articulaires. La maladie se traite bien avec un antibiotique. Dans presque tous les cas signalés à la santé publique, un traitement avait déjà été prescrit par le médecin traitant. Lorsque la maladie n’est pas traitée, elle peut causer des problèmes cardiaques, de l’arthrite ou des atteintes au système nerveux.

Un traitement préventif (prophylaxie post-exposition) peut être prescrit par un médecin dans les jours suivants une piqûre de tique si celle-ci n’a pas été retirée dans les 24 heures pour éviter que la personne ne développe la maladie. Cette mesure s’applique lorsque la personne a été piquée dans l’un des secteurs jugés plus à risque de maladie de Lyme. En Montérégie, il s’agit des territoires de CLSC: Acton, Châteauguay-Mercier, Haut-Saint-Laurent, Saint-Jean-sur-Richelieu-Saint-Luc et Les Jardins-de-Napierville ainsi qu’une partie des territoires de CLSC Saint-Bruno-Beloeil-Saint-Hilaire et des Maskoutains. Vous pouvez contacter Info-Santé 8-1-1 à ce sujet.

Pour plus d’information et pour consulter la carte présentant l’exposition aux tiques en Montérégie, rendez-vous sur le portail : maladiedelymemonteregie.com

Trouver un service

Carte du réseau de la montérégie 

Voir la
carte

La Montérégie

3 CISSS +
9 réseaux locaux de services

Carte du réseau de la montérégie
Appelez info-santé