Salle de presse

Avis et communiqués

En Montérégie, neuf bébés sur dix sont allaités à l'hôpital

Longueuil, le 1 février 2007 - Le nombre de mères qui décident d’allaiter leur bébé à l'hôpital atteint des sommets en Montérégie : neuf nouveau-nés sur dix se voient offrir le lait maternel durant leurs premiers jours de vie. Ces résultats encourageants sont le fruit d’une promotion soutenue de l’allaitement maternel depuis plusieurs années par tous les établissements de santé et les groupes d'entraide à l'allaitement de la région.

« La promotion des bienfaits de l’allaitement maternel et des pratiques assurant son succès sont abordées dès les cours prénataux, explique Dre Jocelyne Sauvé, directrice de santé publique de la Montérégie. Après l’accouchement, les intervenantes en périnatalité encouragent et aident les nouvelles mères à allaiter leur bébé. Elles peuvent aussi garder leur bébé dans leur chambre pendant tous le séjour à l’hôpital ». Cette cohabitation mère-enfant assure le succès de l’allaitement. Elle contribue aussi à créer un sentiment d’attachement mère-enfant essentiel au développement harmonieux du nourrisson. 

De plus en plus de bébés allaités mais trop peu longtemps
L’Organisation mondiale de la santé recommande qu’un enfant soit alimenté exclusivement au lait maternel jusqu’à l’âge de six mois. Selon les données d’une enquête réalisée en 2006 par l’Institut de la statistique du Québec, 85 % des nouveau-nés du Québec sont allaités lors du séjour en maternité. C’est en Montérégie qu’on recense le plus de bébés allaités à l'hôpital, soit un taux record de 90 %. De plus, au cours des six dernières années, le nombre d’enfants allaités dans notre région a augmenté de 11 %. En 1999, seulement 79 % des bébés montérégiens étaient allaités à l'hôpital. 

Par contre, plus les enfants vieillissent moins ils sont nombreux à être allaités. À l’âge de six mois, seulement 47 % des petits Québécois bénéficient encore du lait maternel. La Montérégie suit la tendance avec un taux de 43 % pour ce groupe d’âge. Les pourcentages diminuent de façon encore plus importante lorsqu’il s’agit d’allaitement exclusif. En Montérégie, le pourcentage d’enfants nourris exclusivement au lait maternel, sans aucun autre aliment, passe de 62 % durant le séjour à l'hôpital à 3 % pour les six premiers mois. 

Cette tendance à ne pas allaiter son enfant ou à mettre fin à l’allaitement précocement est encore plus marquée chez les femmes des milieux défavorisés. « Cette situation nous préoccupe particulièrement, ajoute Dre Sauvé. De nombreux suivis sont effectués auprès de ces mères afin de les encourager à allaiter et surtout, de persévérer à atteindre les objectifs d'allaitement qu'elles s’étaient fixées avant la naissance de leur bébé » 

Le lait maternel, le meilleur aliment des nourrissons
L’allaitement maternel est reconnu comme l’aliment le plus adapté aux nourrissons. Aucune préparation commerciale ne peut reproduire la qualité du lait maternel. Les bébés allaités sont moins souvent malades. Ils ont moins d’otites, de maladies respiratoires, de gastro-entérites et sont deux fois moins hospitalisés. L’allaitement les protégerait aussi contre les allergies, le syndrome de la mort subite du nouveau-né, le diabète insulinodépendant, la maladie de Crohn et certains types de cancer. 

Allaiter est aussi bénéfique pour la santé des mères. Les femmes qui allaitent ont moins de risques d’hémorragies post-accouchement, de cancer du sein, de cancer des ovaires ou d’ostéoporose. Et surtout, le lien étroit et intime qui s’établit entre la mère et l’enfant pendant l’allaitement procure au bébé un sentiment de sécurité et de confort nécessaire à son bien-être. 

« En Montérégie, précise Dre Sauvé, nous misons depuis déjà huit ans sur l’implantation de l’Initiative Amis des bébés pour aider les mères à pratiquer l’allaitement exclusif et à allaiter plus longtemps. Quatre des sept établissements certifiés Amis des bébés au Québec, dont le premier hôpital de la province, se retrouvent aujourd’hui dans notre région. De nombreux autres devront confirmer leur engagement dans les années à venir ». Pour être certifiés Amis des bébés, les établissements doivent s’engager à offrir des services faisant la promotion des pratiques favorables à l’allaitement, autant dans les unités de maternité que dans les services de suivi pré et postnatal, et bannir toute promotion de préparations commerciales pour nourrissons, d’aliments pour enfants âgés de moins de six mois, de tétines ou de biberons. 

Dans notre région, l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins, les CLSC Samuel-de-Champlain et de Vaudreuil-Soulanges ainsi que le CLSC-CHSLD de la Pommeraie sont certifiés Amis des bébés. Sur l’ensemble du territoire, les mères qui ont besoin de conseils ou d’informations concernant l’allaitement de leur enfant peuvent s’adresser à un des différents services de soutien existants. Pour connaître les coordonnées du service disponible près de chez vous, consulter le www.rrsss16.gouv.qc.ca/santépublique.

- 30 -

 Source : Direction de santé publique
                 Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie

Renseignements : Anne-Marie Blain 
                                   Agente d’information 
                                   450 928-6777, poste 4024

  Enquête sur l’allaitement maternel au Québec (2005-2006)  

 

Allaitement

Allaitement exclusif

À l’hôpital

À l’hôpital

2 mois

6 mois

À l’hôpital

2 mois

6 mois

Objectif

85%

70%

50%

75%

40%

10%

Québec

85%

67%

47%

52%

35%

3%

Montérégie

90%

70%

43%

62%

43%

3%

Source Institut de la statistique du Québec

Trouver un service

Carte du réseau de la montérégie 

Voir la
carte

La Montérégie

3 CISSS +
9 réseaux locaux de services

Carte du réseau de la montérégie
Appelez info-santé