Aires de jeu

S'AMUSER EN TOUTE SÉCURITÉ

Dans une aire de jeu, l’enfant prend goût à jouer dehors et être actif. Tout en s’amusant, il apprend à grimper et développe son équilibre. Il explore aussi ses capacités physiques et socialise avec les autres enfants. Malheureusement, au Québec, on estime que 6 600 enfants par année sont traités à l'urgence dont près de 600 sont hospitalisés pour des blessures liées aux aires de jeu. Pour prévenir ces blessures souvent graves, parfois mortelles, les aires de jeu doivent être sécuritaires. Une aire de jeu bien aménagée doit se séparer en deux zones : une offrant des appareils spécifiques aux tout-petits (5 ans et moins) et d’autres destinés aux plus grands (5-12 ans). Sur chaque appareil de jeu, on devrait trouver un panneau indiquant l’âge recommandé pour l’utilisation de cet appareil.

Conseils aux parents/adultes

  • Inciter les enfants à jouer dans l’aire de jeu qui correspond à leur âge. Les enfants doivent utiliser des appareils de jeu conçus et adaptés à leur âge pour éviter que les plus jeunes (5 ans et moins) ne se blessent sur un appareil trop haut ou trop complexe pour ses habiletés. Il y a moins de blessures sur les appareils d’une hauteur de 1.5 mètre (5 pieds) et moins.
  • Assister l’enfant dans son exploration des jeux et des appareils.
  • Assurer une présence adulte et une surveillance active.
  • Retirer tout accessoire que porte l’enfant avec lequel il pourrait s’étrangler (cordon, foulard, casque de vélo, etc.).
  • Vérifier si la surface sous et autour des appareils de jeu est assez meuble pour absorber le choc en cas de chute. Cette surface peut être recouverte de copeaux de bois, de sable ou encore de caoutchouc. Les chutes représentent 75 % des blessures. L’hiver, on ne doit pas utiliser les aires de jeu car les surfaces gelées ou durcies ne sont plus absorbantes.
  • Signaler toute observation à la municipalité ou à l’école concernée en cas de doute sur la sécurité d’un appareil, si une blessure survient dans l’aire de jeu ou si on constate un bris ou une négligence dans l’entretien.

Comment éviter les blessures ?

On peut éviter de se blesser gravement dans les aires de jeu. Les barrières doivent être suffisamment hautes pour empêcher que l’enfant ne tombe car la chute est la première cause de blessure. La surface sous les appareils est meuble et peut absorber le coup en cas de chute. Les glissoires n’ont pas de points où un foulard, un cordon de vêtement peuvent rester accrochés et risquer d’étrangler l’enfant. Ces consignes valent aussi pour un équipement de jeu dans la cour d’une résidence privée. La surveillance par un adulte permet d’empêcher que les enfants ne se bousculent sur les appareils ou encore que des petits n’utilisent un appareil de jeu destiné aux grands.

La sécurité des enfants : la responsabilité de tous

Depuis plusieurs années, la Direction de santé publique travaille avec ses partenaires municipaux et scolaires pour s’assurer que les aires de jeu soient conformes à la norme de sécurité canadienne. Une étude récente a montré beaucoup d’amélioration mais une vigilance partagée par tous peut encore aider à corriger les situations problématiques.

La plupart des municipalités de la Montérégie ont un responsable de l’entretien des aires de jeu. Les parents qui constatent un bris ou une situation qui pourrait être dangereuse ne doivent pas hésiter à la signaler aux autorités compétentes.

 

Trouver un service

Carte du réseau de la montérégie 

Voir la
carte

Carte du réseau de la montérégie 

Voir la
carte

Appelez info-santé