Mots-clés
Code postal ou adresse (optionnel)

Accouchement : le témoignage d'une infirmière clinicienne en périnatalité

CISSS de la Montérégie-Ouest

La pandémie bouleverse nos habitudes et les femmes enceintes ne sont pas épargnées par les changements mis en place. Bien que le contexte actuel transforme l’expérience de l’accouchement des nouvelles familles, celles-ci peuvent toujours compter sur le personnel de nos pavillons de naissance de l'Hôpital Anna-Laberge et de l'Hôpital du Suroît

Un personnel qui démontre une incroyable capacité d’adaptation aux nouvelles façons de faire et s’active quotidiennement à offrir des soins de grande qualité. 

Merci à tout le personnel en périnatalité de nos pavillons de naissance

Marie-Josée Gaboury, chef de programmes au pavillon des naissances de l’Hôpital Anna-Laberge, vous invite à poursuivre votre lecture et découvrir le témoignage de Geneviève, infirmière clinicienne en périnatalité.

Témoignage 

« À toi, la future maman, je te promets de faire de mon mieux pour te rassurer, te conseiller, t’accompagner dans les décisions en harmonie avec tes valeurs en te donnant l’information dont tu as besoin. Je te promets d’être à tes côtés lorsque tu auras le goût d’abandonner, lorsque tu seras convaincue que cette épreuve
est insurmontable et que cette douleur si intense t’empêche d’y voir clair. Je serai là pour te montrer comment bien respirer pour te permettre de rester calme. Je te montrerai plusieurs positions afin d’aider ce petit être à se placer correctement et ainsi accélérer les choses.

Je serai là pour guider ton conjoint(e) qui veut tellement aider, mais qui se sent si impuissant(e). Je lui montrerai l’endroit magique où appuyer sur ta main ou la façon de masser ton dos. Je t’offrirai un bain apaisant, même si je sais que tu n’en peux plus et que la seule pensée de te lever de ton lit te donne la nausée. Je serai à tes côtés quand l’anesthésiste procédera à l’épidurale. Je sais que tu as peur des aiguilles, mais fais-moi confiance, tu te sentiras tellement mieux après, prends mes mains et serres les biens forts, dans quelques minutes ce sera terminé. Je serai là quand tu seras enfin soulagée par l’épidurale et que ton visage si crispé par la douleur des dernières heures se détendra. Je te dirai que non, tu n’as pas à te sentir coupable de ne pas avoir respecté ton plan de naissance à la lettre. Je te dirai que tu es super bonne, que l’important c’est ton bien-être et celui du bébé. Maintenant, profites-en pour te reposer un peu, tu as travaillé si fort!  

Je serai là quand tu me diras que tu sens cette fameuse pression dans les fesses et quand ton visage s’illuminera de joie et de fébrilité lorsque je te confirmerai que c’est ton bébé qui est tout près! Je serai là quand on s’installera pour la poussée. Je te guiderai, je t’encouragerai, j’appliquerai des compresses froides sur ton front et je resterai à tes côtés jusqu’à ce que l'on dépose ce petit être sur toi. Je serai là pour guider papa lorsqu’il coupera le cordon et je serai témoin de ses yeux humidifiés par ses larmes de bonheur et de fierté. Je serai là pour te réinstaller confortablement au lit lorsque le médecin aura quitté la chambre. Je te couvrirai d’une couverture chaude et t’apporterai un jus et une petite collation, car oui je sais que tu as faim. Je serai là pour te guider pour la mise au sein de ton nouveau-né et je verrai la fierté dans tes yeux lorsqu’il commencera à téter. Je vous laisserai ensuite tous les trois, dans votre petite bulle de bonheur, en vous félicitant encore et encore, car vous avez été extraordinaires. 

À toi, la nouvelle maman, je me sens privilégiée d’exercer ce métier d’infirmière en obstétrique. J’espère que j’ai été à la hauteur et que j’ai pu faire une différence dans ce moment important. Sache que j’ai adoré t’accompagner! » 

Geneviève Leveillé, infirmière clinicienne en périnatalité au pavillon de naissance.
Geneviève, infirmière clinicienne en périnatalité au pavillon de naissance.