Mots-clés
Code postal ou adresse (optionnel)

On est là, des ressources pour les personnes en difficulté

CISSS de la Montérégie-Centre

Longueuil, le 9 novembre 2020 – Le CISSS de la Montérégie-Centre, le Centre de crise et de prévention du suicide du Haut-Richelieu, l’Éclusier du Haut-Richelieu et le Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, s’unissent et lancent la campagne On est là.

Cette initiative vise à rappeler à la population que des ressources sont disponibles pour les aider, eux et leurs proches, lorsqu’ils vivent des situations difficiles.

« Le contexte de la pandémie a accentué la détresse psychologique et l’anxiété dans la population. Nous constatons que certaines personnes semblent plus fragiles pour faire face à cette situation Nous voulons dire aux personnes en difficulté et à leurs proches que nous sommes là avec nos partenaires pour répondre à leurs besoins », précise Benoit Geneau, directeur des programmes santé mentale et dépendances du CISSS de la Montérégie-Centre.

Briser l’isolement

Plusieurs facteurs peuvent avoir un impact sur la santé mentale des personnes, mais pour le Centre de crise et de prévention du suicide du Haut-Richelieu, qui reçoit les appels à l’aide des personnes en difficulté, c’est l’isolement provoqué par la pandémie qui cause le plus de souffrance en ce moment : « Les gens nous appellent, car ils sont au bout du rouleau et nous sommes là pour les écouter et les soutenir. Parler à un humain sans tabou, c’est souvent ce qui fait toute la différence dans ce genre de situation », résume Myriam Lafond, directrice générale de l’organisme qui est ouvert tous les jours de la semaine, et ce, 24 heures par jour.

Les proches aussi vivent des situations difficiles. Ils peuvent se sentir dépassés ou même coupables de ne pas savoir comment réagir face aux problèmes de santé mentale d’un membre de famille ou d’un ami. Pour Isabelle Demers, directrice générale de l’Éclusier du Haut-Richelieu, un organisme qui vient en aide aux proches vivants avec un trouble de santé mentale, la clé c’est de ne pas hésiter à aller chercher de l’aide : « Les proches sont importants dans le rétablissement de ces personnes, mais pour être en mesure d’aider, il faut être outillé et nous sommes là pour ça. »

Tous ensemble

Pour le Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, partenaire clé sur le terrain, il est important que la population sache que les policiers sont également là pour intervenir lors de situations préoccupantes. « Le Service de police croit en la mobilisation des principaux acteurs pour développer des actions concrètes afin de venir en aide directement aux gens qui souffrent », a précisé le chef de police, André Fortier.

Où trouvez de l’aide?

Il existe plusieurs ressources pour répondre aux besoins psychosociaux de la population.

Outils disponibles

Pour en savoir davantage sur les manifestations possibles du stress, de l’anxiété et de la déprime, consultez les différents outils développés par le ministère de la Santé et des Services sociaux, en lien avec la pandémie.

On est là