Mots-clés
Code postal ou adresse (optionnel)

Hébergement de soins de longue durée

CISSS de la Montérégie-Ouest

Nos ressources d'hébergement 

Le CISSS de la Montérégie-Ouest dispose de 16 centres d’hébergement pour accueillir les personnes qui ne sont plus en mesure de demeurer à la maison. 

Centres d'hébergement publics

Centres d'hébergement privés 


Coûts d'hébergement

La détermination du type de ressource d’hébergement dépend des besoins de la personne : les revenus n'ont aucune influence dans le choix du milieu. Toutefois, une exonération est possible pour les gens n'ayant pas les moyens financiers pour subvenir à leur hébergement  public.
 

La Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) administre les programmes. D’autres solutions existent également et notre intervenant pourra vous en parler.


Guide d’accueil

Un guide et une pochette d’accueil sont remis lors de l’accueil du nouveau résident. Ils contiennent plusieurs renseignements utiles ayant pour but de familiariser les résidents et leurs familles avec le centre d’hébergement et de faciliter leur intégration dans leur nouvel environnement.


Approche axée sur le milieu de vie 

Tous nos centres préconisent l’approche « milieu de vie ». Les services sont adaptés aux besoins des résidents et favorisent leur épanouissement et leur autonomie.

L’approche milieu de vie vient répondre aux besoins des résidents de se sentir chez eux et d’être reconnus comme membres de la collectivité.  Cette approche se caractérise par sa qualité d’intervention globale, adaptée, personnalisée, participative et interdisciplinaire.  Afin de créer un environnement reflétant l’approche milieu de vie, nous sommes à l’écoute des résidents, de leurs familles et de leurs proches afin que l’ensemble des services offerts soient le plus adaptés et personnalisés possible.


Professionnels de la santé en centres d'hébergement

Des professionnels de disciplines variées forment une équipe interdisciplinaire qui évalue les besoins spécifiques de chaque résident.
Elle est formée des membres du personnel suivant :

  • Médecin;
  • Ergothérapeute;
  • Thérapeute en réadaptation physique;
  • Intervenant social;
  • Nutritionniste;
  • Infirmière;
  • Conseillère en psychogériatrie;
  • Conseillère en soins palliatifs;
  • Inhalothérapeute;
  • Technicien en loisirs;
  • Éducateur spécialisé;
  • Intervenant en soins spirituels;
  • Hygiéniste dentaire;
  • Infirmière auxiliaire;
  • Préposé aux bénéficiaires.

Philosophie d'intervention

La philosophie d’intervention tient compte de l’autonomie résiduelle du résident, de ses choix, de ses décisions et de ses projets de vie. Le résident est au centre des préoccupations de l’équipe interdisciplinaire. Par exemple, l’histoire de vie du résident est un moyen permettant à l’équipe de bien se centrer sur ce dernier. Cette histoire est rédigée à l’admission et les préposés aux bénéficiaires ainsi que l’équipe interdisciplinaire peuvent s’y reporter.

Approche interdisciplinaire

L’approche interdisciplinaire est un moyen privilégié pour mettre en commun les expertises des intervenants, identifier les informations pertinentes à propos du résident et convenir d’un plan d’intervention qui englobe toutes les facettes de cette personne.  Pour ce faire, le travail en interdisciplinarité et l’ouverture au dialogue, au savoir-être et à la bonne volonté de tous sont privilégiés.  La communication et la transmission de l’information font partie des assises d’un milieu de vie de qualité.  Il est important que le résident soit informé de tout ce qui le touche et qu'il participe à toutes les prises de décisions qui le concernent.

Plan d’intervention interdisciplinaire (PII)

Un PII doit être réalisé dans les 4 à 6 semaines suivant l’admission du résident.  Le PII est révisé une fois / année ou quand la situation du résident le requiert. Lors de l’élaboration du PII pour déterminer les besoins du résident, celui-ci et son répondant sont invités à se joindre à l’équipe interdisciplinaire.


Soins et services offerts 

Services généraux

  • Soins infirmiers et d'assistance 24 heures par jour, 7 jours par semaine;
  • Suivi médical régulier et service de pharmacie gratuit pour les médicaments prescrits par un médecin;
  • Service alimentaire offrant des repas complets et variés;
  • Entretien ménager et de buanderie;
  • Services de physiothérapie et ergothérapie de maintien;
  • Évaluation et suivi en nutrition;
  • Service d'accompagnement spirituel.

Service animation-loisirs et bénévolat

De nombreuses activités sont organisées pour animer le quotidien des résidents avec, bien sûr, la précieuse collaboration de bénévoles, contractuels et membres du personnel. On propose une programmation diversifiée comportant des activités individuelles, en petits ou en grands groupes, adaptées à tous les types de clientèles et offertes le soir et la fin de semaine. Les membres de la famille et les proches sont bienvenus.

Comités des résidents

Le comité des résidents est un moyen pour eux de participer à l’organisation de la vie collective. Le comité a pour mandat de :

  • Renseigner les résidents sur leurs droits et leurs obligations.
  • Promouvoir l’amélioration de la qualité des conditions de vie et évaluer le degré de satisfaction à l’égard des services rendus.
  • Défendre les droits collectifs et individuels des résidents.
  • Accompagner et assister un résident qui désire porter plainte.

Comité qualité du milieu de vie

Le mandat du comité qualité du milieu de vie dans chacun de nos 11 centres d’hébergement publics consiste à :

  • Connaître et comprendre les besoins, les attentes et la satisfaction des résidents.
  • S’approprier les normes de qualité attendues et travailler selon celles-ci.
  • Analyser les résultats découlant des questionnaires d’autoévaluation de l’agrément et des sondages de satisfaction des résidents.
  • Élaborer le plan d’amélioration de la qualité du milieu de vie en conformité avec les objectifs à atteindre, les priorités organisationnelles de la direction et les orientations ministérielles concernant le milieu de vie.
  • Assurer le suivi des plans d’amélioration à la suite des sondages et des visites ministérielles.
  • Contribuer à la recherche de solutions et d’idées innovantes permettant l’amélioration de la qualité du milieu de vie.

Ce comité est composé de résidents ou de membres des familles, de préposés aux bénéficiaires / infirmières, infirmières auxiliaires, du technicien en loisirs, d'éducateurs spécialisés, du conseiller en milieu de vie et de gestionnaires.

Changement de milieu de vie 

Nous avons la responsabilité et l’obligation de nous assurer que les résidents bénéficient du milieu de vie le plus adapté à leur condition. Dans cet ordre d’idées, en tout temps nous pouvons procéder à des changements de chambre, d’unité de centre d’hébergement au sein du CISSS de la Montétégie-Ouest, ou à l’orientation vers un autre type de ressource.

Les centres de jour 

Les activités des centres de jouront lieu à l’intérieur des centres d’hébergement. Elles visent à améliorer ou à maintenir l’autonomie des personnes aînées de la communauté et, dans certains cas, à ralentir la progression d’une maladie dégénérative.

Des activités thérapeutiques et de l’aide aux adultes en perte d’autonomie physique, psychologique ou sociale sont offertes par l'entremise de services de transport, de repas, de soins de santé, de réadaptation physique et de soutien psychosocial.

Collaboration avec les fondations reliées à la santé

Plusieurs fondations sont reliées aux centres d’hébergement du CISSS de la Montérégie-Ouest.  Elles sont d’un grand apport pour notre CISSS et s’impliquent dans le quotidien des résidents tout comme dans les grands projets. À titre d’exemple, des fondations ont contribué à l’achat d’équipements médicaux, à des travaux de rénovation ou au financement d’activités dédiées à la clientèle hébergée.


Hébergement temporaire

Le programme d'hébergement temporaire est une mesure de soutien pour les personnes en perte d’autonomie. Il favorise le maintien à domicile de celles-ci en offrant le support approprié aux proches aidants.

Les soins et les services offerts à la personne en perte d’autonomie se veulent temporaires, pour une période prédéterminée. À la fin de son séjour, la personne retourne à domicile.

La personne ou sa famille peuvent avoir accès au programme hébergement temporaire pour des motifs de répit, dépannage, convalescente légère ou protection sociale.

Pour en savoir davantage, consultez la page : Soutien à domicile — Personnes en perte d’autonomie.



Unités adaptées pour la clientèle ayant des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence en centre d’hébergement (SCPD)

La prise en charge de la clientèle en grande perte d’autonomie cognitive associée à la maladie d’Alzheimer et aux autres maladies apparentées entraîne un défi de taille, surtout lorsque des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD) y sont reliés. Dans un contexte de vieillissement de la population, la création d’unités adaptées en centre d’hébergement s’inscrit dans un souci d’accessibilité et de continuité de services pour cette clientèle.

La création des unités SCPD en centre d’hébergement vise les principaux objectifs suivants :

  • Assurer une continuité dans l’offre de service en milieu d’hébergement permanent pour la clientèle ayant des SCPD et ne pouvant être maintenue dans les unités dites « régulières » sans compromettre de façon majeure la quiétude ou la sécurité des autres résidents.

  • Offrir un milieu de vie sécuritaire et adapté aux besoins de la clientèle pour favoriser l’autonomie et la prévention/gestion des SCPD.

  • Diminuer le nombre d’usagers qui occupent des lits de courte durée et favoriser le désengorgement de nos hôpitaux.

  • Permettre une période de stabilisation des SCPD afin de favoriser une réintégration sur une unité « régulière » en centre d’hébergement.

  • Offrir au personnel un milieu de travail plus adapté pour faire face aux défis comportementaux de certains résidents.

  • Pallier la situation si les troubles de comportement sont incompatibles avec les unités d’hébergement régulières.