Vider les champs de recherche
Mots-clés
Code postal ou adresse (optionnel)

Problèmes conjugaux, violence conjugale et violence sexuelle

CISSS de la Montérégie-Ouest
Vous êtes témoin ou vous vivez une situation qui demande une aide immédiate? Communiquez au 911.

 

Des intervenants nous en parlent!

Sensibiliser à la violence et aux homicides conjugauxPrévenir la violence et les homicides conjugauxVivre avec la violence

 

SOS violence conjugale

Formes de violence

La violence conjugale peut prendre plusieurs formes (verbale, psychologique, physique, sexuelle et économique).

Elle peut peut survenir à n'importe quel âge et peut être présente dans tous les types de relations (de couple, amoureuses ou intimes). 

 

Ressources d'aide

CLSCCliquez ici
Service de police911
Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS)
La vigie (Salaberry-de-Valleyfield)450 371-4222
CALACS Châteauguay450 699-8258
Centres de crise
La Maison sous les Arbres (Châteauguay)450 699-5935
Le Tournant (Salaberry-de-Valleyfield)450 371-4090
Contact Richelieu-Yamaska 
(Saint-Hyacinthe)
450 774-6952
La Traversée (Sorel-Tracy)450 746-0303
Haut-Richelieu-Rouville 
(Saint-Jean-sur-Richelieu)
450 348-6300
Maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale
La Re-Source (Châteauguay)450 699-0908
Hébergement La Passerelle (Vaudreuil-Dorion)450 424-6010
L’Accueil pour Elle (Salaberry-de-Valleyfield)450 371-4618
Résidence-Elle (Haut-Saint-Laurent)450 264-2999
Autres maisons d'hébergement pour femmes en Montérégie 
Fédération des maisons d'hébergement pour femmes
Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale
Organismes d’aide pour les personnes à risque de comportements violents
Via l'anse (Salaberry-de-Valleyfield)450 370-3200
AVIF (Châteauguay)450 692-7313
Entraide pour hommes 
(Grand Longueuil, Beloeil, Saint-Hyacinthe)
450 651-4447
1 833 651-4447

Mythes et réalités

Mythes ou réalités

Mythe : Les victimes de violence conjugale sont des personnes naïves ou un peu «nounounes». 

Réalité : Il n’existe pas de profil type de victime. Même les personnes avec une très forte personnalité et beaucoup de caractère peuvent devenir victimes de violence conjugale.
 

Mythe : Si quelqu’un de mon entourage était violent, je le verrais, je le saurais! 

Réalité : Les agresseurs se comportent généralement de manière différente selon qu’ils sont dans leur vie privée ou devant témoin.
* Source : Gouvernement du Québec
 


Autres liens utiles